Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Selon Jean Galtier Boissière.

Lénine

Vladimir Ilitch Oulianov – Le futur « Lénine », né le 10 avril 1870 à Simbirsk, sur la Volga, au cœur de la steppe, était le fils d'un inspecteur des écoles de la province. - lisait Karl Marx lorsque son frère Alexandre fut pendu pour avoir attenté à la vie du Tsar. « Cette voie n'est pas bonne » dit Vladimir. En 1891, la famine fit d'effroyables ravages ; quarante millions d'hommes râlaient devant la faim, le choléra et la peste – spectacle horrible qui, joint au souvenir du pendu, décida de la vocation de Vladimir Ilitch Oulianov, frappé jusqu'au fond de l'äme.

Réfugié à Saint-Pétersbourg, rejetant les carrières faciles offertes au lycéen bien doué, il résolut, appuyé sur le « Capital », de conduire le peuple russe à la liberté. Reprenant le surnom de « Lénine », que portait son frère supplicié, il commença sa propagande dans les cercles ouvriers et fut un des fondateurs de « l'Association du combat pour la libération de la classe ouvrière ». Aux premières grèves, Lénine, dénoncé, arrêté, fut déporté en Sibérie, aux confins de la Mongolie ; après trois ans d'exil, il revint à Saint-Pétersbourg et, d'accord avec son maître Plékhanov et ses amis Véra Zassoulitch, Potressov, Axelrod et Martov, décida de faire paraître à Munich un organe révolutionnaire : « Iskra » (« L'Etincelle »), dont la rédaction se transporta bientôt à Londres.

Mais vite, des dissentiments troublèrent l'association. On reprochait à Lénine son goût de l'autorité, son « jacobinisme » et son perpétuel appel à la discipline, à l'ordre. Au Congrès international de 1903, il l'emporta sur ses collègues, et bientôt, séparé de Plékhanov, il fondait son propre journal, à Genève, Le Prolétaire (Vpériod) représentant la tendance des majoritaires ou bolcheviks.

Dans les troubles de 1905 , Lénine vit le point de départ de la révolution universelle et il dit : : « Nous réussirons à pousser les choses assez loin pour que la révolution russe ne soit pas une agitation de quelques mois, mais un mouvement durant des années... et quand nous y serons parvenus, alors la flamme révolutionnaire incendiera l'Europe … alors l'essor révolutionnaire de l'Europe provoquera une réaction en Russie... Mais nous reparlerons plus d'une fois de ces choses... nous en reparlerons, non dans un maudit éloignement, non de Genève, mais dans les rues de Moscou et de Saint-Pétersbourg devant des milliers d'ouvriers assemblés... »

Muni d'un faux passeport, il réussit à rentrer à Pétersbourg et organisa la résistance à main armée au lendemain de l'arrestation du « Soviet » des ouvriers et des paysans. Ses partisans, défaits dans les combats de rue, Lénine dut s'enfuir en Finlande, où il formula les conclusions de cette première expérience : « L'organisation n'a pas été à la hauteur de l'ampleur de l'essor donnés au mouvement … L'ordre de construire des barricades est arrivé dans les districts avec beaucoup de retard... On aurait pas dû prendre les armes ?...

AU CONTRAIRE : ON AURAIT DU PRENDRE LES ARMES PLUS RESOLUMENT, PLUS ENERGIQUEMENT, ET DE FACON PLUS ACTIVE. »

Lénine, quittant la Russie hostile, revit Genève sans grand enthousiasme ; la vie de l'émigré pauvre reprit dans la solitude, souillée d'une légende : « Lénine, ayant pris la défense des combats de partisans, on le dépeignit comme un capitaine de brigands, on en fit le dieu des voleurs ! » Deux de ses proches furent arrêtés au moment où ils changeaient des roubles volés à Tiflis dans le pillage d'une banque. Ce fut la période la plus cruelle de son existence ; il connut l'indifférence, l'abandon de ses amis et l'émiettement de la démocratie russe, cruellement traquée.

En 1911, la révolte gronde de nouveau en Russie, après la fusillade de deux cents grévistes de la compagnie minière de Léna. Lénine qui a rompu ouvertement avec le socialisme qu'il déborde vers la gauche, a formé son propre parti, avec des hommes à lui, et il s'établit à Cracovie, d'où il contrôle l'action des députés léninistes de la Douma. À Pétersbourg même, il a désormais son journal, « La Pravda », que des émissaires colportent en secret dans les usines. Les barricades renaissent; les révoltes se succèdent jusqu'en juillet 1914 …

À la déclaration de guerre, Lénine, « espion russe », arrêté par le gouvernement autrichien, doit sa mise en liberté aux socialistes viennois qui garantissent qu'il est ennemi du Tsar. Il regagne la Suisse, pays neutre.

Suite quand j'aurai le temps !   "Lénine et la guerre"

 

Lénine et la guerre

 

À la déclaration de guerre, Lénine, « espion russe », arrêté par le gouvernement autrichien, doit sa mise en liberté aux socialistes viennois qui garantissent qu'il est l'ennemi du Tsar. Il regagne la Suisse, pays neutre.

C'est à nouveau l'obscurité, l'isolement, la misère ; à nouveau, encore, la rédaction d'une petite feuille révolutionnaire, mais sans aucune liaison possible avec la Russie. Il réunit tout juste une dizaine d'amis bolcheviks en mars 1915 et il lit à ces inconnus un programme d'action :

« ...Le rôle social de la prochaine révolution en Russie peut être purement et simplement la dictature démocratique et révolutionnaire du prolétariat et des paysans... Que fera le parti du prolétariat si la révolution l'amène au pouvoir pendant la guerre actuelle ? À cela nous répondrons : « Nous ferons des offres de paix à tous les belligérants … Il est hors de doute qu'une victoire en Russie... serait extraordinairement favorable au développement de la révolution aussi bien en Asie qu'en Europe... »

Cette lecture passa inaperçue. Personne au monde ne soupçonna qu'à Genève, en mars 1915, une douzaine d'émigrés russes ignorés décidaient du sort de l'Entente et de l'avenir de la plus grande nation d'Europe.

La Suisse se prêtait mal à la publicité de ces agissements obscurs ; des voix plus hautes couvraient celle de Lénine. Tous les trafics d'influence et d'argent d'une diplomatie d'aventures s'étalaient de Genève à Zurich, sans oublier Berne, peuplé d'ambassadeurs au petit pied, de « chargés de missions », d'agents de tout acabit, d'embusqués de toute nationalité qui recrutaient et achetaient consciences et services.

Les congrès internationalistes de Zimmerwald et de Kienthal laissèrent Lénine assez indifférent. :

« … Refuser de servir, faire grève contre la guerre, etc., écrit-il, ce sont de pures bêtises, des rêves lamentables et lâches de combat sans arme contre la bourgeoisie armée, un idéalisme pour l'abolition du capitalisme sans guerre civile désespérée ou toute une série de guerre... À bas les rêveries sentimentales et folles de la prêtraille pour la paix à tout prix ! »

« Mais admettre qu'une paix démocratique succédera à la guerre impérialiste..., c'est tromper les masses en les privant de la chose la plus importante : l'impossibilité d'une paix démocratique sans toute une série de révolutions. »

Comme tous les révolutionnaires russes, Lénine, connaissant la pourriture du régime tsariste, pensait que la guerre, certainement mal menée, amènerait fatalement la révolution.. Il pouvait se dire d'accord avec Bakounine qui, après la guerre de Crimée, déclarait : «  Entre nous, patriotes révolutionnaires, et l'Empire, il n'y a aucune sorte de solidarité. La défaite du Tsar est DESIRABLE en toute circonstance et il faut se féliciter de la victoire des alliés en Crimée, car elle a eu pour résultat l'abolition du servage », et aussi avec Plékhanov, qui déclarait plus tard à un Congrès internationaliste : « En supposant qu'en cas de guerre entre la Russie et l'Allemagne, nos amis allemands réussissent à organiser la grève générale militaire, qu'arriverait-il ? L'armée russe viendrait subjuguer l'Europe Centrale et, au lieu du triomphe du socialisme, NOUS VERRONS UN TRIOMPHE DES COSAQUES. »

S'il fut défaitiste » dans le cas particulier de la guerre tsariste, Lénine ne fut jamais « pacifiste » c'est-à-dire ne réprouva jamais le principe de la guerre en elle-même. À l'opposé des doctrines tolstoïennes de non-résistance, il proclame que la guerre peut être « facteur de progrès dans le genre humain ».

De même que les théologiens catholiques, Lénine fait une distinction entre les guerres « justes » et « injustes ». Pour lui, la guerre est « juste » lorsqu'elle est menée par les classes opprimées contre les oppresseurs par exemple par les paysans contre les seigneurs, par les ouvriers contre leurs maîtres bourgeois.. De même les guerres des peuples coloniaux ou semi-coloniaux contre leurs exploiteurs sont légitimes. Lénine n'a donc rien d'un « pacifiste bêlant ». Il estime que les ouvriers et paysans jouent un rôle de dupes en s'égorgeant les uns les autres dans des guerres entre gouvernements capitalistes dont ils ne retireront nul profit, alors que leur sacrifice ne devrait être consenti que pour une lutte de classe, pour instaurer un nouveau régime social dont ils seront les bénéficiaires. « Une classe opprimée, déclare-t-il, qui ne s'efforce pas d'acquérir la science des armes ne mérite que d'être opprimée, maltraitée et réduite en esclavage. »

Lénine avait d'ailleurs un goût très vif pour les études militaires. N'avait-il pas annoté l'ouvrage de Clausewitz « Sur la guerre », où le célèbre critique militaire allemand étudie non seulement les campagnes napoléoniennes mais aussi démonte le mécanisme de toutes les insurrections populaires (Vendée, guérillas espagnoles, etc. )? « Ilitch, écrit la veuve de Lénine dans ses « Souvenirs », n'avait pas seulement lu et très minutieusement étudié tout ce que Marx et Engels avaient écrit sur la révolution et l'insurrection, il avait lu également un grand nombre de livres sur l'art militaire, étudiant sous toutes leurs faces, la technique et l'organisation de l'insurrection armée. »

Tandis que Lénine, enchainé par la misère à son exil, se contentait de fustiger d'une plume sarcastique les socialistes « nationaux » du modèle Albert Thomas, la révolution s'organisait en Russie à son insu, par l'action concertée des grands-ducs, des industriels, des banquiers, des salons bourgeois et aristocratiques, des ambassades étrangères qui voyaient dans l'insurrection le réveil de l'énergie nationale.

Tandis que Plékhanov, en compagnie de quarante Vorodnikis (nationalistes, romantiques champions d'une Russie paysanne traditionnelle et sage) gagnait Arkhangel à bord d'un cuirassé anglais convoyé par des torpilleurs, Lénine se trouvait bloqué en Suisse, par ordre de Bonard Law et de Briand, et bouillait d'impatience. Dans l'impossibilité de prendre une autre route, Lénine négocia sans mystère avec l'ambassade d'Allemagne les conditions de son passage. « Dans l'organisation de ce voyage insolite à travers un pays ennemi en temps de guerre, raconte Trotsky, s'affirment les traits essentiels de Lénine comme homme politique : la hardiesse du dessein et une circonspection méticuleuse dans l'exécution. En ce grand révolutionnaire vivait un notaire pédant qui, pourtant, connaissait la place et entreprenait de rédiger son acte au moment où cela pouvait aider à la destruction de tous actes notariaux. Les conditions du passage à travers l'Allemagne, élaborées avec un soin extrême, donnèrent une base à un original traité international entre la rédaction d'un journal d'émigrés et l'empire des Hohenzollern. Lénine exigea pour le transit le droit absolu d'exterritorialité : aucun contrôle sur le contingent des voyageurs, sur leurs passeports et leurs bagages ; personne n'a le droit de rentrer en cours de route dans le wagon (de là la légende du « wagon plombé »). De son côté, le groupe des émigrés s'engageait à réclamer que l'on relâchât de Russie un nombre correspondant de prisonniers civils, Allemands ou Austro-Hongrois.

« En collaboration avec quelques révolutionnaires étrangers fut élaborée une déclaration. «  Les internationalistes russes qui … se rendent maintenant en Russie pour y servir la Révolution nous aideront à soulever les prolétaires des autres pays, en particulier d'Allemagne et d'Autriche, contre leurs gouvernements. »  Ainsi parlait le procès-verbal signé par Loriot et Guilbeaux pour la France, par Paul Lévy pour l'Allemagne, par Platten pour la Suisse, par des députés suédois de gauche, etc., Dans ces conditions et avec ces précautions, partirent de Suisse, à la fin du mois de mars, trente émigrés russes qui, parmi des wagons de munitions, - étaient eux-mêmes un chargement explosif d'une extraordinaire puissance. » (Léon Trotsky)

Qu'importait à Lénine de passer faussement pour un « agent allemand » puisque son plan comportait non seulement une révolution russe, mais aussi une révolution mondiale ? Ludendorff, croyant jouer au plus fin, ne s'aperçut-il pas rapidement que la propagande de l'agitateur maximaliste allait dépasser terriblement le but prévu par l'Etat-Major allemand et devenir un danger terrible pour l'Allemagne même qui l'avait lâché étourdiment sur la Russie ? Serait-il même prouvé que Lénine touchât des subsides allemands à une époque de sa vie ? Cet argent, soutiré à une  « puissance capitaliste » et utilisé pour mettre le feu au monde, ne pouvait pas plus gêner Lénine l'affranchi que les sommes « expropriées » jadis dans certaines banques... à coup de bombes. Bakounine ne déclarait-il pas : « La Révolution sanctifie tout » ?

Lénine et ses compagnons redoutaient d'être arrêtés à l'arrivée : au contraire, leur entrée en gare de Pétersbourg est triomphale ; on leur offre des roses. Dix mille personnes hurlent leur allégresse ! Le fameux révolutionnaire est accueilli en triomphateur dans la maison de la Khrésinskaïa, occupée par les bolcheviks. Immédiatement, il comprend que comparé à l'ancien régime, le gouvernement provisoire libéral ne représente qu'une forme infime. C'est l'heure de l'audace. Et ses premiers mots sont pour affirmer qu'il prendra bientôt le pouvoir au nom des prolétaires, ouvriers, paysans et soldats. .

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de NPA-COMMERCY
  • : Compte rendu des activités du comité NPA de Commercy (texte et images). Exposé des opinions de ses membres. Débats internes et externes. Dates des prochains rendez vous.
  • Contact

A LA UNE

 

Deutsch

 

English

      Librairie du NPA :

27 rue Taine 75012 Paris

Tel : 01 49 28 52 44

http://la-breche.com/catalog

Le seul geste anti système; méfiez vous des imitations

 le-poing-leve-un-symbole-une-histoire

 BURE : PROCHAIN RENDEZ-VOUS à 

 

Contacts : Burestop 55 : 06 86 74 85 11

Bure Zone Libre : 03 29 45 41 77

EODRA : 06 16 27 14 91

Mirabel Lorraine Nature Environnement : 03 29 75 19 72 et 09 81 98 30 12

      poutou1

http://poutou2012.org/-Portrait

 

 

 

Le droit de la Presse étendu aux blogs par la Cour de cassation (site Rue89) 

 

Une application pour android qui permet d'avertir ses proches si on s'est fait arrêter dans une manif :

https://market.android.com/details?id=us.quadrant2.arrested

 

Producteurs locaux :

  Connaissez-vous Samuel et Nicolas Fromont ?

Maraîchers producteurs en agriculture raisonnée.

Les bons twitts de la semaine  (le coin du geek) :

Ces électeurs de gauche complexés par le #Fhaine qui te disent ils faut les comprendre , comprendre quoi le racisme ? l'antisémitisme ?

Grosse victoire du FN, présent au second tour dans 0,33% des villes.

Depuis un mois il y a UNE GREVE PAR JOUR EN ALLEMAGNE, pour les salaires et les conditions de travail.

"Voter, c'est se choisir un maître."

Élisée RECLUS (1830-1905)

François #Léotard appelle à bâtir un #mur contre le #FrontNational. On espère que cette fois il gardera les #factures de ses travaux.

En écoutant Harlem Désir je me dis qu'une branlée c'est pas suffisant, il en faudra au moins 4 ou 5 pour que ça rentre #FranceInter

Une petite américaine renvoyée de son école pour manque de féminité http://bit.ly/1l6C5ZE 

Propositions UMP contre chômage : Fin des 35H, contrat de travail précaire pour tous et indemnités chômage en baisse http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130426.OBS7274/l-ump-propose-de-liberer-le-travail-pour-revenir-au-plein-emploi.html …

8 millions de chômeurs en France mais Bruno Le Maire et l'UMP croient encore que c'est par manque de motivation.

suppression de la demi-part pour les veuves, votée sous Sarkozy mais effets douloureux maintenant.

La fortune de L.Bettencourt s'est accrue de 3,4 milliards € entre 2012 & 2013

Le coût annuel du RSA tourne autour de 3,8 milliards €

Des tigres mis à mort pour le plaisir de riches Chinois - Lindépendant.fr http://www.lindependant.fr/2014/03/27/des-tigres-mis-a-mort-pour-le-plaisir-de-riches-chinois,1864388.php …

Parlons du coût du #capital et des #actionnaires ! | RT @Inachi46400 Arrêtez de parler du coût du travail !

De toute façon, à partir du moment où il faut payer un salarié, c'est déjà trop cher... #MEDEFstyle

Lebranchu "les électeurs nous ont dit qu'on donne trop aux patrons" & "nous allons baisser les charges & c'est courageux" #Inter Consternant

Le #FMI a commencé à "aider" l'#Ukraine.

-10 % des effectifs de la fonction publique

gel des retraites et des salaires

hausse du prix du gaz

#DPDA a commencé l'émission sur ..25% de Français voudraient une Dictature 

-À six ans : « Je veux être astronaute ! » 

-À 22 ans : « C’est avec grand enthousiasme que je postule à votre stage non-rémunéré. »

Les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl, et c'est un vrai danger | Slate http://www.slate.fr/monde/85211/arbres-pourrissent-pas-tchernobyl-danger-nucléaire …

Le Royaume-Uni gagne 3 pts de PIB sur la France en adoptant le mariage gay à l'unanimité sans manifestations débiles.

La déflation arrive en Espagne. L'Europe sombre, mais nos dirigeants vont continuer comme ça, et encore plus vite.

Libye d'aujourd'hui plus vivable que celle de Khadafi ? L'Irak plus vivable que celui de Saddam ? L'Afghanistan des Talibans ? 3 fois non.

Attention si le #FN gagne dans votre ville, il faudra reculer votre montre de 74 ans. #mainsbrunes

Au moment où Merkel introduit le Smic en Allemagne, le brillant Pascal Lamy prône les petits boulots pourris à la Schröder #lagauche

Savoureuse #anagramme d'Etienne Klein : Les agences de notation ont pour anagramme La conne gestion des A http://www.franceculture.fr/emission-le-monde-selon-etienne-klein-publications-scientifiques-je-publie-donc-je-suis-2014-04-03 …

ARRÊTEZ de prendre le #PS ou #Hollande pour des débiles. Ne sont pas incompétents de Gauche, sont compétents de Droite 

Maison de la résistance à Bure :

 

Prendre contact avec : BZL  Bure Zone Libre

Tel : 03 29 45 41 77

mail : leherissonvengeur@gmail.com

  burezoneblog.overblog.com

 anti-aeroport

 

 

1989 38 1

 

PIAULE EMPLOI2-5-94c48







Chez votre marchand de journaux ou par abonnement, le journal du NPA

A lire absolument, tous les deux mois
siteon0


 

Recherche

Twitter

TWITTER
@commercynpa

FACEBOOK :
commercynpa

Archives

Nous contacter

06 22 05 09 24
claude.kaiser@stopbure.com
parti.commercynpa@laposte.net

Catégories